Consignes

Il est rappelé que les enfants doivent être récupérés par leurs parents dès la fin du cours. L'école possède une assurance qui couvrent ceux-ci pendant  la durée des cours, mais pas au delà. Le professeur ne peut garder les enfants au delà des horaires de cours sans en faire pâtir les élèves suivants. Merci de votre compréhension.

Inscriptions

Les inscriptions se déroulent normalement en début d'année scolaire à Pontivy (îlot des Recollets salle n°1), à Locminé (Salle de danse "La Maillette") et à Moréac (dans le hall de la salle Parco). cependant celles-ci sont possibles à tout moment.

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
68
Il y a 1 utilisateur en ligne

La méthode Jacques-Dalcrozes

La rythmique est à la base de la méthode Jacques-Dalcroze. Pédagogie musicale interactive, cette approche pluridisciplinaire met en relation les mouvements naturels du corps, les rythmes de la musique et les capacités d’imagination et de réflexion.

« La faculté de choisir est à la base du sens de la liberté. Si un enfant ne connaît qu’un moyen de faire tel ou tel acte particulier, son action a un caractère obligatoire ; il cesse d’être un agent libre. » (E. Jacques-Dalcroze)

Cours Mardi 17h-18h - Preparatoire 1 8-9ans (50)Pivot de l’éducation Dalcrozienne, la rythmique part de l’idée que le corps est « l’instrument où se joue le rythme ». Par des exercices audio-moteurs destinés à musicaliser le corps, à assurer la représentation du rythme par la maîtrise du geste de l’enfant. – l’adulte, le musicien, le danseur, le chanteur, l’acteur – apprend à réagir à la musique en s’adaptant à l’espace qui l’entoure et aux autres, à coordonner ses mouvements, à exprimer ses sentiments, à combiner pensées et actions.

A partir de l’improvisation, les exercices qu’elle propose sont autant de moyens permettant de découvrir la musique en l’éprouvant avant de l’intellectualiser, et de se l’approprier. Education de la sensibilité et du pouvoir de représentation rapide, la rythmique s’adresse simultanément aux facultés auditives et motrices. En variant situations et propositions, elle stimule systématiquement nos facultés d’adaptation. A travers elle, le vocabulaire corporel s’enrichit et se diversifie, favorisant ainsi l’enrichissement et la diversification de la pensée musicale.

Ce développement de l’oreille musicale fondée sur l’expérience de l’organisme entier en relation avec l’espace qui l’entoure trouve son prolongement, d’une part dans l’étude du solfège qui débouche à son tour sur l’étude d’un instrument et de l’improvisation musicale, d’autre part dans l’étude de la technique et de l’expression corporelles, qui débouchent sur la danse artistique et la création chorégraphique.

Au delà de l’apprentissage musical, cette démarche éducative ludique permet de former des êtres ouverts, sensibles, libres et réceptifs au monde qui les entoure et de poser très vite chez l’enfant, même s’il n’en est pas conscient, des bases de motricité, d’écoute et sociabilité.

En associant le jeu et la règle, la liberté et la rigueur, l’improvisation et la pensée créatrice, elle procure aux enfants dès tout petits, ainsi qu’aux adultes de tous âges et aux professionnels, les moyens d’accéder de façon vivante à la conscience d’eux-mêmes, à la maîtrise de leurs mouvements et au plaisir de la découverte artistique.

« --- C’est entre 1892 et 1910, alors qu’il enseigne au Conservatoire de Genève, que le compositeur et pédagogue Emile Jacques-Dalcroze rompt avec l’approche théorique traditionnelle pour élaborer la rythmique, pédagogie, interactive et pluridisciplinaire basée sur l’improvisation visant à réconcilier le corps et l’esprit à travers la perception du rythme musical. L’actualité confirme aujourd’hui l’impact de ce pionnier dans les domaines de la musique, de l’éducation, de la danse contemporaine, des arts de la scène, des neurosciences ------»

AddThis Social Bookmark Button